Vue satellite sur Géoportail | Carte IGN sur Géoportail | Sources - Liens - Glossaire

_____________________________________________________________________________________________

Prieurré St Marcellin Il est possible que cet édifice n'est pas été érigé à l'origne pour faire fonction d'église, car il est mal orienté et présente un mur à l'architecture que l'on peut qualifier de militaire ou d'expressions de puissance châtelaine.

L'emploi de bossage comme on le voit ici était réservé essentiellement au édifices seigneuriaux, ce décor symbolisant la puissance du comte et des aristocrates, qu'il soient laïcs ou religieux.

Par contre, accolé à ce bâtiment à droite, subsiste un mur qui présente un appareil régulier formé de petits modules de pierres éclatées au marteau qui pourrait dater du XIe siècle et convenir pour le prieuré originel.

D’après ces indices de structure, on peut avancer la période fin XIIe début XIIIe siècle, mais avant 1230, période qui correspondrait à la première mention de 1208

Située sur le versant ouest de la montagne de Gache sur la commune de Valerne, cette ancienne possession de Saint-Guilhem-le-Désert entre dans les dépendances de l'abbaye Sainte-Claire de Sisteron au XVe siècle. Après la suppresion de Sainte-Claire en 1750, le prieuré de Saint-Marcellin est uni à Sainte Ursule de Sisteron.

Vendu dans les biens nationaux en 1791, le prieuré est transformé en bastide appelée Bastide des Monges aujourd'hui en ruines.

Avant sa désafectation, Saint-Marcellin* occupait une place privilégiée dans la paroisse. Le massif de Gache était un secteur très peuplé. En raison de l'éloignement du village, la chapelle du prieuré remplissait deux fonctions, cultuelle et cimétériale*.

Au XVIIe siècle, son abandon est manifeste. En 1687, l'évêque de Gap constate que l'église est en très mauvais état, une partie du toit est détruite, il pleut dans la nef "ni blanchie, mal pavée".

Vingt ans plus tard, un procès-verbal rapporte qu'elle est démolie depuis plusieurs années. "Autrefois, c'était une cure car il y a contre la-dite chapelle un cimetière".

En 1834, les nouveaux acquéreurs du site projettent de restaurer la chapelle. Ils demandent la restitution du calice en argent conservé par un religieux pendant la Révolution, puis déposé dans l'église de Valernes.

On peut voir sur certaines photos du prieuré présentes sur le site dignois.fr, le mur Sud à bossages du prieuré encore debout. Voir la photo.

Sur les photographies de Gérald Lucas qui illustrent le livre "Les Hautes Terres de Provence - Itinérances Médiévales" on peut voir des photos du prieuré ou ce mur est également debout. L'ouvrage datant de 2008, ce mur serait donc tombé il y moins de trois ans.

Source des commentaires

Les Hautes Terres de Provence Les Hautes Terres de Provence
Itinérances Médiévales
Association Les Hautes Terres de Provence
Editions C'EST-Â-DIRE
(2008)

Ce livre est également disponible à Sisteron à la Médiathèque André Roman

Liens

Valerne-le Prieuré Saint Marcellin sur dignois.fr

Glossaire

*Cimetiériale
On dit d'une chapelle ou d'un église qu'elle est cimétériale si elle est bâtie dans un cimetière

*Saint Marcellin
Il fut le premier évêque d'Embrun au IVe siècle

___________
haut de page