Vue satellite sur Géoportail | Carte IGN sur Géoportail | Carte de Cassini (XVIIIe)
Sources - Liens - Glossaire

La Tour de Guet ...

Tour de guet du Caire Le castrum* du Caire est cité en 1193 dans une charte de l'abbaye Saint-Victor de Marseille. De celui-ci il ne reste qu'une tour-donjon ruinée dont les vestiges s'élèvent à environ 6 m de hauteur. Les pierres de parement externe ont été arrachées. Il ne reste donc qu'une maçonnerie informe de pierres de tout venant maçonnées au mortier de chaux, qui constituait l'intérieur des murs entre les parements internes et externes, comme on peut encore le voir sur la Tour de Nibles et la Tour de Melve, les mieux conservées des nombreuses tours qui protégeaient le territoire des Hautes Terres de Provence
Cette tour était quadrangulaire, construite en pierre taillée de calcaire blanc, sans doute extraite sur place. Elle est isolée sur une étroite lame rocheuse orientée Est/Ouest à une altitude de 868m. Elle avait une liaison optique avec le château de La Motte du Caire situé à environ 4 Km au Sud.
Sa construction remonterait au moins au XIIIe siècle.

Le Village ...

Le Caire (04) Le village du Caire se situe à un altitude de 786 m en bordure du torrent du Grand Vallon, blotti contre un éperon rocheux, dernier repli méridionnal de Pierfourcha (1437 m) sur lequel se trouve la Tour de Guet. Le village était fortifié. Des fortifications il ne reste rien. Dans le village se trouvent quelques belles bâtisses, un pigeonnier de 1853 intégré dans la toiture d'une maison, une belle fontaine-lavoir le long de l'ancienne voix principale du village, qui était également la route de Sisteron à Seynes-les-Alpes, ainsi que quelques portes. Dans sa partie Ouest se trouve encore un couvert qui longe les bâtisses dans un axe Nord/Sud. Ici se trouvait probablement la partie Ouest des fortifications.

Il comptait 98 feux* en 1315. Dans la deuxième partie du XIVe siècle, les calamités qui frappent tout la Provence (épidémies, mauvaise récoltes, insécurité) se traduisent par une forte chute démographique. En 1471, la population passe de 400 habitans environ à une cinquantaine.

Au point le plus haut du village, au Sud, se trouve l'église Saint Michel-Archange (milieu du XVIIe) qui a remplacée l'église Notre-Dame de Romiguier qui se trouvait en dehors du village, et dont il ne reste rien de visible aujourd'hui.

Il y a au Caire une ancienne fabrique de plâtre et de chaux exceptionnelle car elle a conservé son système à traction animale.
Le système d’extraction du gypse, les fours (de 1896 et 1930) et les machines de broyage sont conservées.
La fabrique a fait l’objet d’une inscription partielle aux monuments historiques

Source des commentaires

Les Hautes Terres de Provence Les Hautes Terres de Provence
Itinérances Médiévales
Association Les Hautes Terres de Provence
Editions C'EST-Â-DIRE
(2008)

Ce livre est également disponible à Sisteron à la Médiathèque André Roman

Liens ...

Le Caire sur Wikipédia

Via ferrata "La Grande Fistoire"

Geo-alp - Données Géologiques pour Le Caire

Glossaire ...

*Castrum
Terme d'origine latine qui désigne un camp militaire. Au Moyen-Âge, il désigne un ouvrage fortifié, une tour, la plupart du temps en bois puis bâtie en pierre aux XIe et XIIe siècles. Il donne le mot château à comprendre dans le sens militaire et de protection.

*Feu
Famille partageant le même toit. Le feu (ou foyer) était l'unité de base pour l'assiette des impositions.
Edouard Baratier (Démographie Provençale - 1961) propose dans les régions rurales de multiplier par 4,5 à 5 le nombre de feux pour avoir une bonne estimation du nombre d'habitants.

___________
haut de page